LE PROJET SAHLÉ O

projet-leshing
Le Projet Sahlé O débuta en mars l992, alors que Dian Denis étudiait au Népal. Son professeur, Khempo Tsultrim Gyamtso Rimpoché, lui suggéra d’aller au Tibet afin de retrouver une grotte de méditation. Il lui dit : « Les femmes devraient établir une vigoureuse lignée de méditation. Il serait bon que tu trouves la grotte de Sahlé O. Je ne sais pas si elle existe encore mais si oui, médites là, même pour une heure, cela serait très bon. » Elle partit pour le Tibet avec une lettre d’introduction et un enthousiasme débordant pour ce lien entre les femmes du passé, du présent et de l’avenir. Après deux semaines de recherche, elle dirigea ses pas vers un petit plateau à environ 4500 mètres d’altitude. Là devant elle, se dressait une petite Gompa, à environ 2 km de la grotte de Sahlé O. Les religieuses l’accueillirent à bras ouverts et lui portèrent des couvertures, du combustible de vache pour le feu, de la nourriture y compris de la viande de yak, des lampes traditionnelles faites avec du beurre, etc. L’idée du Projet Sahlé O naquit ensuite du désir d’aider cette communauté.  

Les premières étapes


En avril 1995, trois partisans du projet retournèrent à la Gompa pour établir les besoins et les coûts, afin de rebâtir le monastère, à la surprise et au bon

heur des sœurs. Au moyen de présentations vidéo, de diapositives, de ventes de cartes et de cassettes audio, nous avons amassé au cours du temps les montants nécessaires pour reconstruire les murs et les portes du couvent, puis les quatre stupas (monuments commémoratifs de l

a vie du Bouddha) situés de l’autre côté de la rivière. En 1997, nous constations que le tiers du projet avait déjà été effectué. Ont été rajoutées ensuite, des huttes de médiation et une bibliothèque. Depuis la reconstruction, nos activités se sont diversifiées.

Objectifs du Projet Sahlé O

Son but principal est de soutenir des femmes pratiquantes et de promouvoir la méditation en créant des opportunités de retraites, d’études, d’enseignements et de traductions françaises de textes bouddhistes tibétains.

Parmi ses objectifs, le Projet Sahlé O soutient une nonnerie au Tibet, en tant que centre spirituel et communautaire pour les villages environnants. Au Népal, il subventionne des nonnes bouddhistes tibétaines réfugiées ainsi que des femmes laïques engagées dans de longues retraites de méditation. En Europe et en Amérique du Nord, divers programmes d’études se développent et un ermitage, dédié à la méditation, au centre du Québec, offre des possibilités de retraites solitaires pour les pratiquants et pratiquantes.

Enfin, le Projet Sahlé O possède un volet ouvert à l’éducation de jeunes femmes népalaises issues de milieux défavorisés, désirant poursuivre des études supérieures professionnelles ou des niveaux universitaires.

Direction et organisation

Depuis 1996, le Projet Sahlé O est un organisme de bienfaisance reconnu par Revenu Canada (Qc-Can: BN #89031 7589 R0001) et depuis 1998, par Internal Revenu Services aux États-Unis (U.S.A. : EIN #31-15951589). Il est composé de trois conseillers-ères, de cinq représentants-tes, d’une coordonnatrice et des amies et amis de Sahlé O.

Les trois conseillers-ères bénévoles:

Khempo Tsultrim Gyamtso Rimpoché, reconnu sous le nom de « Lama des Sœurs », Lobsang Palden Rimpoché, l’abbé de la Gompa et Ani Samde, religieuse en charge de la Gompa. Leurs conseils sont déterminants dans le fonctionnement du projet.

Les cinq représentants-tes bénévoles:

Ce sont les représentants des amies et amis de Sahlé O. Libby Oughton, écrivaine, éditrice, sculpteure et pleine de sagesse; Gail Ambika Rutherford, artiste et première amie enthousiaste de Sahlé O; Pat Lee, ingénieur du son et inépuisable partisan de la cause; Nicole Berbier, céramiste, participe depuis 2000 au déplacement et à la vérification sur le terrain; enfin, Jean-Michel Lamothe, chef de chorale, qui par sa constance, aide à la continuité du projet. Les représentants-tes aident la coordonnatrice à réaliser les objectifs du projet en participant aux décisions, aux levées de fonds et à la gestion des détails pratiques.

La coordonnatrice bénévole:

Diane Denis, fondatrice du projet et étudiante au doctorat en sciences des religions. Elle écrit le bulletin annuel, donne des présentations (vidéo et autres), répond à la correspondance et ainsi de suite. Elle organise des rencontres avec les conseillers, les représentants et les amies et amis de Sahlé O.

Les amies et amis de Sahlé O :

Tous ceux et celles qui sont inspirés par l’histoire de Sahlé O, se sentent concernés par le bien-être de religieuses tibétaines, de jeunes népalaises en milieux défavorisés et soutiennent les objectifs et activités du Projet Sahlé O.

Enfin, notre travail demeure entièrement bénévole. Si vous désirez soutenir nos activités, veuillez nous envoyer vos dons à l’adresse ci-dessous. Un grand merci d’avance. Que tout soit propice au bien de tous les êtres!

Projet Sahlé O
890, rg St-Jacques
Ste-Sophie-de-Lévrard
G0X 3C0, Qc, Canada
 
Courriel : sahleo@yahoo.ca
Publicités

Articles récents

Tashi Delek!

    Le Projet Sahle O est une organisation à but charitable visant le bienfaits de tous les êtres, rien de moins! Pour ce faire, nous soutenons des femmes majoritairement bouddhistes au Népal, au Tibet et ailleurs au monde.  Plus récemment, nous avons aussi développer un volet d’enseignements destinés spécifiquement aux occidentaux. Nous mettons en valeur la méditation … Lire la suite Tashi Delek!

Plus d’articles